Les nouvelles façons de se former

Catégorie : Tous les articles
26 mai 2021
Aucun commentaire

La crise du Covid est un accélérateur des mutations :

  • Utilisation des outils de travail collaboratif à distance
  • Développement de la vente à distance
  • Diminution des déplacements

Les organismes de formation doivent s’adapter. Nous l’avons bien compris.

Pour le secteur de la formation, la principale caractéristique est l’arrêt des formations « présentielles » avec un basculement obligatoire en formation « distancielle ». Le format classique « présentielle » consiste à réunir les apprenants dans une salle, y déplacer un formateur pour animer une session de formation : présentation de contenu, exercices d’appropriation, de mise en pratique et bien sûr échange entre les participants. La formation « distancielle » évite de réunir tous les participants dans une salle. Le lieu de rendez-vous est virtualisé.

Cette obligation a permis aux organismes de formation de modifier en profondeur leurs parcours de formation.

Les formations distancielles peuvent prendre de multiples formes. Une nouvelle notion apparaît pour caractériser ces nouvelles formes : la synchronicité de formation. Est-ce que les apprenants sont simultanément connectés avec les autres apprenants et le formateur ?

Ainsi, une formation totalement asynchrone permettra à l’apprenant de se connecter quand il le souhaite pour suivre sa formation. Dans ce cas, nous serons en présence d’une formation eLearning. L’apprenant suit son cours en ligne, en lisant les documents, écoutant podcast ou regardant des vidéos. Un accompagnant, un tuteur, peut être disponible, le plus souvent par mail, avec un engagement de réponse du tuteur sous un délai garanti. Des exercices peuvent être proposés. Ces formations nécessitent de gros investissements pour les organismes de formation, elles sont généralement peu personnalisables et subissent une très forte concurrence sur les prix qui pousse à une dégradation de la qualité. Ce type de formation totalement asynchrone nécessite pour l’apprenant une grande capacité d’autonomie et une forte motivation personnelle pour finir le parcours. Les retours d’expériences montrent que les appropriations des éléments de formation sont beaucoup plus faibles.

À l’opposé, une formation totalement synchrone sera généralement appelée classe virtuelle ou webinaire. Les apprenants et le formateur se donnent rendez-vous pour la formation sur un outil spécifique de type Zoom, Microsoft Teams, Cisco Webex. L’interactivité peut être très variable. Plus les participants sont nombreux et moins l’interactivité sera possible. Ces formations nécessitent aussi pour les apprenants d’avoir des compétences et des outils informatiques minimaux. Les retours d’expériences montrent que ce type de formations sont beaucoup plus fatigantes pour tous les intervenants (apprenants et formateur). La durée conseillée de ces modules ne doit pas dépasser 2 h 30. La configuration distancielle limite les interactions entre les participants, certains exercices, mise en situation, sont beaucoup plus difficiles. L’utilisation de certains outils ou la modification de gestes et postures sont impossibles. La progression pédagogique peut être beaucoup plus ralentie et peut laisser à distance les personnes qui sont plus en difficulté. Aussi, pour rester efficace, l’organisme de formation doit adapter sa pédagogie et ses contenus. De plus, il est préférable que les groupes formés soient homogènes. Ces formations restent cependant moins coûteuses en frais et temps de déplacement.

Le passage en distancielle des formations a mis en lumière les fractures numériques entre les différents publics. Il y a tout d’abord des problèmes d’accès : qualité des connexions (fibre, ADSL, wifi…), présence d’outils (certains ne disposent pas d’ordinateur récent avec caméra, micro, ou smartphone ou tablette). La prise en main des outils est aussi problématique : aisance, débogage…

L’après-Covid. Un retour au monde d’avant est impossible. Pour autant les formations présentielles ne vont pas disparaître totalement. Nous avons bien vu que pour une imprégnation forte des savoirs, pour s’adapter à certains publics, elles restent nécessaires.

La force du « blended ». Les formations qui mélangent distancielle et présentielle permettent de maîtriser les coûts tout en conservant une efficacité nécessaire.

Ajouter un commentaire :
Vous aimerez également ...
Tout afficher
22 juillet 2021
100% des stagiaires ont atteint les objectifs…

100% des stagiaires ayant suivi une formation au cours des 6 premiers mois de 2021 ont atteint les objectifs de la formation. Que veut dire ce chiffre: Nous évaluons les compétences acquises au cours de la formation, qu’elle soit courte ou plus longue. Le formateur utilise des questionnaires ou évalue les acquis comportementaux ou les […]

Aucun commentaire
2 juillet 2021
La formation professionnelle

Pourquoi est-il indispensable de se former tout au long de sa vie ? Quel est l’intérêt, d’engager du temps et de l’argent dans une formation métier ou une formation courte ? Le diplôme n’est pas une garantie d’emploi à vie. Nous devons nous renouveler sans cesse pour démontrer notre savoir-faire, savoir-être et nos capacités à évoluer dans notre société. Le […]

Aucun commentaire
6
ans
d'ancienneté
2000
Stagiaires
formés
20 000h
de
formation